Note de Presentation

La Cellule d’Appui aux Activités Sportives, Artistiques et Culturelles (CAASAC) a été créée au sein de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB), par décision n° 2013-0326/MESRS-USJPB-R/SG-SAJE du 30 août 2013.

I - Objectifs

La CAASAC a pour mission de promouvoir le développement du sport, des arts et de la culture au sein de l’USJPB et plus globalement dans l’espace universitaire national. A ce titre elle est chargée de :

  • préparer les programmes annuels d’activités en relation avec les structures sportives des différentes facultés (FDPRI, FDPU, FSAP),
  • organiser et coordonner les activités concernées au sein de l’USJPB,
  • appuyer les structures des trois facultés (FDPRI, FDPU, FSAP) dans l’organisation de leurs activités internes,
  • préparer la participation de l’USJPB aux compétitions inter-universitaires nationales, régionales et internationales.

II - Domaines d’Intervention

Au sein de l’Université, la CAASAC s’attache spécifiquement à développer les activités touchant aux domaines suivants :

Sport

Football, basketball, athlétisme, semi-marathon, judo, taekwondo, jeu d’échecs, scrabble.

Arts

Chorégraphie et danse traditionnelle, poésie, théâtre (sketches).

Culture

Le sport et la langue font l’objet des unités d’enseignement libre.

III - BILAN D’ACTIVITES

De sa date de création à nos jours, le bilan de la CAASAC au sein de l’USJPB et plus généralement du milieu universitaire se présente comme suit :

3.1 Principales manifestations en 2016-2017

  • Participation à l’édition 2016 de la Coupe de football du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
  • Organisation de la Coupe du président de la République en jeu de scrabble et jeu d’échecs, en juin 2016.
  • Participation à la Course terrestre, organisée le 18 février 2017 par le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) : Placée sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cette course a consacré l’ouverture de la saison sportive, artistique et culturelle 2017. Elle a mis en compétition les étudiants des universités, instituts et grandes écoles du Mali, dans l’enceinte de la FST, sur la colline de Badalabougou.
  • Co-organisation, avec le CNOU, de la 1 ère édition de la Semaine des jeux universitaires (SNJU), du 15 au 22 juillet 2017, au stade du 26 mars. Thème : « Le sport : facteur de paix et de cohésion sociale ». Participation d’environ 1 096 personnes (athlètes, joueurs, encadreurs etc.) venant de 13 établissements d’enseignement supérieur public et privé du Mali (USGPB, ULSHB, USSSGB, USTTB, U Ségou IPR/IFRA, ENI/ABT, ENSUP, ENETP, CERFI-TEX, INFSS, INFTS). Disciplines retenues : football, basketball, scrabble, jeu d’échecs, athlétisme (hommes et dames).
  • Organisation de l’édition 2016-2017 de la Coupe de football du Recteur de l’USJPB, jouée entre la FDPI et la FDPU, le 15 décembre 2017 à Torokorobougou ; la coupe, précédée de plusieurs compétitions interclasses de sélection FDPU-FDPRI, a été remportée par la FDPU.

3.2 Principales manifestations en 2017-2018

  • Participation à la Course terrestre, le 28 avril 2018, dans l’enceinte de la FST (colline de Badalabougou).
  • Participation à la 2 ère édition de la Semaine des jeux universitaires (SNJU), du 14 au 22 juillet 2018 au stade du 26 mars, au sein de la commission d’organisation des compétitions sportives, artistiques et culturelles mise en place avec le CNOU. Environ 1 200 personnes (athlètes et personnel d’encadrement), issues des 14 Instituts et établissements maliens d’enseignement supérieur, ainsi qu’une délégation burkinabé de 22 personnes (responsables du CENOU et universitaires) y ont pris part. La cérémonie d’ouverture était placée sous la haute présidence du Chef de l’État.
  • Organisation de la Coupe de football du Recteur de l’USJPB édition 2017-2018, le 14 décembre 2018, qui a opposé la FDPRI et la FDPU à Torokorobougou, et a été remportée par la FDPRI.

3.3 Activités envisagées en 2018-2019

Au titre des actions envisagées pour l’année courante, la CAASAC se donne le programme suivant :

  • Prendre part à l’édition annuelle de toutes les activités organisées par le CENOU ;
  • Rééditer la coupe du Recteur de l’Université de Sciences Juridiques et Politiques de Bamako ;
  • Initier l’organisation des activités sportives et culturelles à Bamako et dans la sous- région avec les étudiants de l’Université si les moyens sont disponibles ;
  • Organiser une émission « Top Etoiles » pour les femmes de l’USJPB ;
  • Créer une troupe artistique et culturelle avec les trois Facultés réunies ;

A ce jour, ce qui a été effectivement exécuté sur le programme 2018-2019 décrit ci-dessus se résume à un seul événement :

Ouverture de la saison sportive, artistique et culturelle 2019 des universités, instituts et grandes écoles. Placés sous la haute présidence du ministre de l’Education nationale, un semi-marathon et une soirée artistique et culturelle ont été organisés par le CENOU, consacrant l’ouverture de la saison sportive, artistique et culturelle 2019. Destinée aux étudiants des universités, instituts et grandes écoles du Mali, la compétition sportive s’est déroulée le samedi 23 février 2019 à partir de 7 h 30 mn sur le boulevard de l’Indépendance. A cet effet chacune des structures participantes a désigné un groupe de coureurs composé de cinq (10) filles et de cinq (10) garçons. Les distances à parcourir étaient de trois (03) kilomètres pour les filles et cinq (5) kilomètres pour les garçons. L’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako a participé à cette compétition avec les 20 athlètes au complets l’USJPB a remporté la 3ème place des garçons et 2 autres places dans les 10 premiers les filles ont pu se placer parmi les 10 premières. Le soir à partir de 16 h une soirée artistique a clôturé l’évènement.

Conclusion et Recommandations

Les actions ainsi envisagées supposent que les ressources matérielles et financières nécessaires sont mises à disposition de la CAASAC, et que l’information et le courrier- support circulent correctement entre les instances universitaires, administratives et politiques nationales (et éventuellement sous-régionales, si des participants étrangers sont invités).

La CAASAC espère que l’ensemble des responsables et agents intéressés sauront travailler dans ce sens en tirant leçon de leur expérience des années précédentes.