Accueil

prise de contact entre le nouveau Recteur et ses collaborateurs

Les rencontres avec les chefs de services du Rectorat seront plus régulières. Il demande une redynamisation des assemblées de faculté. Il a des ambitions pour l’Université : construction des salles de classes, de bibliothèques, réhabilitation de certaines structures existantes. L’heure est à la recherche de financement pour réaliser ces projets. Il pense aussi à l’amélioration des conditions de travail des agents. Il faudra plus de discipline. Il faut se mettre au travail et changer certaines habitudes comme le retard et l’absentéisme doivent cesser. Le Nouveau Recteur se dit ouvert aux suggestions et aux propositions. Il assure qu’il ne peut pas réussir sans l’implication de tous. « Je compte sur votre accompagnement et votre loyauté » a-t-il conclu.

Le nouveau Recteur prend contact avec ses collaborateurs

L’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) a un nouveau Recteur depuis le 11 avril 2017. Après un an d’intérim suite au décès du Pr Abdoulaye Diarra le 04 avril 2016, le Pr Moussa Djiré qui était Vice recteur, vient d’être nommé recteur de l’USJPB. Le jeudi 20 avril 2017, le nouveau Recteur a eu une réunion de prise de contact avec les Chefs de Services du Rectorat, les Appui-Conseils, les Doyens, les Vices-doyens et les Secrétaires principaux des Facultés, le Directeur Général de l’ISFRA, le Secrétaire Général de l’ISFRA, les Titulaires des Chaires UNESCO, les Comptables des structures et le Délégué du Contrôle Financier auprès de l’USJPB. La rencontre a eu lieu dans la salle de réunion du Rectorat. C’est le Secrétaire Général Karaba Dembélé qui a pris la parole en premier pour se féliciter de la nomination du Pr Djiré et l’assurer de la disponibilité du personnel à l’accompagner dans ses nouvelles missions. Le Secrétaire Général a ainsi souhaité que le travail se poursuive dans la continuité et dans le souci de renforcer les acquis, rappelant qu’ici il a toujours été question de gestion concertée. Il a ensuite invité les responsables des structures de prendre la parole.

Le Doyen de la Faculté de Droit Public (FDPU), le professeur Bakary Camara a, au nom de sa structure félicité le Pr Djiré pour sa nomination avant de dire toute sa disponibilité et celle de ses collègues à travailler avec le nouveau Recteur. Pour lui, après un an d’« hibernation », il est temps de se mettre au travail et les choses doivent changer. Il promet son accompagnement total et admet que les choses ne seront pas simples. Il existe une compétition entre les universités, prévient-il, et l’USJPB doit tenir sa place. Son souhait est que d’ici quelques années, l’USJPB occupe le premier rang.

A sa suite le Pr Daouda Sacko, Doyen de la Faculté de Droit Privé (FDPRI) s’est montré disponible pour accompagner le nouveau Recteur. Il invite le Pr Djiré à recourir un peu plus aux compétences des jeunes qui pourraient être d’une grande utilité. Enfin le Directeur Général de l’ISFRA, le Pr Denis Dougnon a chaleureusement félicité le nouveau Recteur. Il estime que le Pr Djiré est le meilleur choix possible. Il Connait la maison et ses difficultés. Tout en prônant la continuité, le Pr Dougnon appelle à la fin de certaines mauvaises habitudes, à la promotion de la bonne gouvernance et de la loyauté. Pour lui, cette dernière est très importante car elle permet d’établir des relations de confiance. Il invite le nouveau chef à se tenir prêt pour sanctionner et à reconnaître le mérite chaque fois qu’il le faudra. Il l’assure enfin de sa disponibilité à l’accompagner.

En réponse à ces différentes interventions, le Pr Djiré a d’abord affirmé son intention de maintenir le contact avec ses collaborateurs, à multiplier les contacts. Il remercie les responsables des structures pour la confirmation de leur disponibilité.

Le Pr Djiré estime que sa nomination est liée aussi à la qualité du travail accompli pendant cette année d’intérim. Si ce travail n’avait pas été à la hauteur, le choix des plus hautes autorités aurait pu être différent. Il salue donc tous ceux qui y ont contribué. Le Pr Djiré entend poursuivre avec un mot d’ordre : le changement dans la continuité. Il faut faire face à certaines difficultés comme l’inadéquation entre formation et emploi, l’insuffisance du personnel enseignant, la pauvreté des offres de formation, aux difficultés de la recherche ou encore à l’indiscipline Face à tout cela, il entend relire le plan de développement stratégique, améliorer la communication au sein de l’université notamment en rencontrant plus régulièrement les responsables des structures. Les rencontres avec les chefs de services du Rectorat seront plus régulières.

Il demande une redynamisation des assemblées de faculté. Il a des ambitions pour l’Université : construction des salles de classes, de bibliothèques, réhabilitation de certaines structures existantes. L’heure est à la recherche de financement pour réaliser ces projets. Il pense aussi à l’amélioration des conditions de travail des agents. Il faudra plus de discipline. Il faut se mettre au travail et changer certaines habitudes comme le retard et l’absentéisme doivent cesser.

Le Nouveau Recteur se dit ouvert aux suggestions et aux propositions. Il assure qu’il ne peut pas réussir sans l’implication de tous. « Je compte sur votre accompagnement et votre loyauté » a-t-il conclu. Après les Doyens, les Chefs de services et de divisions du Recteur, le nouveau Recteur, le Pr Moussa Djiré a rencontré vendredi 21 avril 2017 le personnel du Rectorat pour une prise de contact.

Campant le décor, le Secrétaire Général Karaba Dembélé a d’abord rappelé qu’il s’agissait d’une tradition administrative qui veut que le responsable nouvellement désigné rencontre ses collaborateurs pour une prise de contact. Intervenant au nom du syndicat, Souleymane Famanta s’est félicité de cette promotion interne car le nouveau Recteur connait parfaitement la maison. Le Pr Djiré, dira-t-il, a déjà beaucoup fait pour l’Université. Nous attendons qu’il fasse plus. Il a conclu en souhaitant bon vent au nouveau Recteur et une bonne entente au sein du Rectorat.

Mme Arkietou Coulibaly, parlant au nom des femmes du Rectorat a chaleureusement félicité le nouveau Recteur avant de réitérer la disponibilité de toutes les femmes à travailler avec lui. Il invite le nouveau responsable à avoir de l’écoute et lui souhaite bonne chance. Elle souhaite une tenue plus fréquente des Assemblée générales, cela pour rencontrer le personnel d’appui le plus souvent.

Ce fut ensuite le tour au Pr Koïba Tangara de prendre la parole. Il a commencé par noter que le personnel du Rectorat constitue les plus proches collaborateurs du Recteur. Tout en le félicitant, le Pr Tangara a demandé au nouveau Recteur d’améliorer la communication. Il invite le personnel à l’union et à se tenir prêt à accompagner le Recteur dans ses nouvelles missions. Pour lui c’est ainsi que nous ferons de l’USJPB l’une des meilleurs universités du pays. Il faut donc se préparer à accompagner le Recteur dans la mise en œuvre de ses projets pour le succès de l’USJPB. En Réponse, le Pr Djiré a répété que pour lui cette cérémonie allait plus loin qu’une simple formalité. Il s’agit d’une confirmation des orientations qui existent.

Cette cérémonie, dans sa vision est l’occasion de remercier les uns et les autres et de fixer le cadre dans lequel il entend fixer son action pour réussir la mission qui vient de lui être confiée par les plus hautes autorités du pays. Lui qui est ici au Rectorat depuis 6 ans et qui pensait seulement restant le temps de réussir la mission qui lui avait été confiée par le Recteur de l’époque, le Pr Salif Berthé, c’est-à-dire aider à la mise en œuvre de certaines reformes. Il a ensuite été nommé vice Recteur par le Pr Abdoulaye Diarra, et se voit aujourd’hui chargé de diriger l’USJPB. Comme quoi, personne n’échappe à son destin.

Le Pr Djiré estime que sa nomination est le résultat du travail mené ensemble avec tout le personnel durant cette période d’intérim. Comme il l’avait assuré avec les responsables des structures, le nouveau Recteur a redit son intention de mener une action de continuité dans le changement. La cohésion au sein du Rectorat sera maintenue. Mais il y aura la rupture avec certaines mauvaises pratiques Il promet d’œuvrer à l’amélioration de la qualité de la gouvernance, de renforcer la communication avec la multiplication des rencontres avec les travailleurs. Ainsi tous les trois mois, une assemblée générale aura lieu pour écouter les travailleurs. Cela, à côté des rencontres avec les responsables des structures et les chefs de services.

A côté de cette refondation de la gouvernance et de la fluidification de la communication, le Pr Djiré entend se préoccuper de l’amélioration des conditions de travail du personnel. Ceci sera un axe majeur, assure-t-il. Certes les ressources sont limitées, mais dans la mesure du possible, des efforts seront faits pour améliorer les conditions de travail. La politique de formation continue des agents se poursuivra. Une réflexion sera initiée pour déterminer les formations dont ont besoin les agents et qui apporteront des résultats concrets.

Il a conclu en admettant que du bon travail a été accompli, mais qu’il faut faire plus encore pour que l’USJPB se porte mieux.

 


Copy right © janvier 2014 by www.usjpb.edu.ml